Pédiatrie
Un adolescent que je vois dans le cadre de ma pratique générale a récemment perdu un ami proche dans un accident de voiture. Il ne semble pas vouloir parler des événements et est très en colère. Ses parents sont inquiets. J’aimerais savoir comment les adolescents, de manière générale, composent avec le deuil.

Les adolescents comprennent les notions abstraites et savent que la mort est définitive. La perte d’un proche peut être difficile à surmonter pour eux. Elle peut se répercuter sur tous les aspects de leur quotidien et grandement affecter leur humeur et leur capacité générale de fonctionner. Le sommeil, les interactions avec l’entourage et la capacité de se concentrer à l’école peuvent s’en trouver perturbés. L’adolescence est une période de découverte de soi. Tout en souhaitant acquérir son indépendance, l’adolescent pourrait envier des enfants plus jeunes qui n’auront aucune gêne à rechercher des marques d’affection physiques et à parler ouvertement de leurs sentiments. Ces expériences peuvent faire surgir des émotions nouvelles et confuses que l’adolescent peut tenter de réprimer.

Il faut aussi garder à l’esprit que le deuil peut être épuisant émotionnellement et physiquement et qu’il suscite des réactions très différentes d’une personne à une autre. Les comportements et les sentiments suivants sont fréquents chez des adolescents endeuillés :

  • engourdissement émotif
  • culpabilité
  • colère
  • incapacité de se concentrer
  • profonde tristesse/anxiété
  • dépression
  • comportements perturbateurs à l’école
  • fixation de la pensée sur la personne décédée
  • perturbation de l’alimentation et du sommeil
  • périodes où l’adolescent paraît insensible au décès
  • augmentation des comportements téméraires

Chaque adolescent composera à sa manière avec un décès, et il importe de ne pas brusquer les choses. À partir de l’âge de 13 ans, les amis ont une grande importance dans la vie des jeunes. L’adolescent en deuil devrait donc être encouragé à trouver du réconfort auprès de son cercle d’amis. Les groupes de soutien peuvent aussi être un excellent endroit où rencontrer d’autres jeunes qui vivent une perte. L’adolescent constatera alors qu’il n’est pas seul et que le contact d’autres personnes vivant des situations similaires peut l’aider. Il est également possible qu’il ne veuille pas se sentir différent de ses amis et choisisse plutôt de ne pas leur parler ouvertement de ses émotions.

Surmonter un décès, surtout subit ou inattendu, peut être particulièrement difficile pour un adolescent. Celui-ci essaie alors de trouver un sens à un événement qu’il n’a jamais encore vécu et n’arrive pas à comprendre qu’une chose aussi terrible puisse arriver à une personne si proche de lui. Ces émotions peuvent être difficiles à gérer et suscitent souvent de la colère et un sentiment d’impuissance.

Tenir un journal ou faire quelque chose à la mémoire de l’ami décédé sont des activités qui peuvent être bénéfiques. Il peut s’agir de créer un album de souvenirs, de relater des souvenirs dans une lettre aux parents du disparu ou d’organiser la plantation d’un arbre à sa mémoire sur le terrain de l’école, par exemple. Une activité de commémoration peut offrir une occasion d’exprimer ses émotions.

Au-delà des comportements classiques traités ci-dessus, il faut être attentif à certains signes que le deuil pourrait être plus compliqué et nécessiter l’intervention ou l’aide de professionnels. Ces signes sont les suivants :

  • colère persistante
  • pensées destructrices ou négatives
  • agressions physiques
  • cruauté envers les animaux
  • changements de comportement extrêmes ou perturbateurs
  • comportements malsains ou témérité extrême
  • pensées suicidaires
  • crises fréquentes de panique ou d’anxiété
  • maladie physique persistante
  • déni du décès survenu
  • malaises physiques persistants
  • dépression grave

Si vous avez besoin d’aide pour comprendre le deuil chez les adolescents ou cherchez où diriger votre patient, renseignez-vous sur les ressources qu’offre dans votre région une maison ou un programme de soins palliatifs, un programme axé sur la santé mentale des adolescents ou un hôpital pour enfants. Il existe aussi des ressources en ligne.