Élaboration de programmes
Je suis prestataire de soins dans un établissement de soins de longue durée. On m’a demandé de former une équipe interdisciplinaire de soins palliatifs. Auriez-vous des conseils ou des suggestions?

La première étape consiste le plus souvent à réunir des personnes ayant un intérêt commun pour les soins palliatifs et qui souhaitent améliorer la qualité des soins offerts aux patients et aux familles de votre établissement. Idéalement, ce groupe comprendra des représentants des diverses disciplines ou unités chargées d’offrir des soins dans votre établissement, ainsi qu’un membre de la famille d’un patient intéressé par le sujet et un représentant de l’équipe locale de soins palliatifs.

Il est essentiel d’obtenir l’appui des gestionnaires pour assurer le bon fonctionnement d’une équipe de soins palliatifs. Demandez-leur de quelle façon ils voudraient participer : veulent-ils faire partie de l’équipe? Sinon, de quelle façon aimeraient-ils être informés? Idéalement, les membres de votre équipe de soins palliatifs seront considérés comme des leaders par leurs pairs et seront des catalyseurs de changement. Ils pourront inciter d’autres personnes à prendre part aux activités de votre équipe et à apporter des changements.

Une fois l’équipe formée, il faudra établir les objectifs et définir un rôle au sein de l’établissement. Par exemple, l’équipe sera-t-elle chargée d’appliquer les politiques et procédures, ainsi que de veiller à l’approvisionnement des fournitures nécessaires? S’occupera-t-elle d’élaborer une stratégie d’éducation du personnel et des familles? Participera-t-elle aux soins directs en jouant un rôle-conseil au sein de l’établissement pour contribuer à l’évaluation et à la planification des soins?

Autres aspects des soins souvent pris en charge par les équipes de soins :

  • créer un milieu accueillant pour les résidents et leur famille (qui passeront sans doute beaucoup de temps dans votre établissement);
  • trouver des façons d’informer et d’aider les familles des résidents durant les derniers jours de soins et la période de deuil;
  • évaluer les besoins éducatifs du personnel et prévoir une stratégie de formation;
  • élaborer une stratégie visant à reconnaître et à soutenir les membres du personnel qui vivront eux aussi un deuil suite au départ des résidents dont ils s’occupaient.

Les équipes commencent souvent par dresser la liste de toutes les améliorations qu’ils souhaiteraient apporter aux soins palliatifs fournis par leur établissement. Pour classer ces améliorations en ordre de priorité, l’équipe devrait se fixer des objectifs réalistes, élaborer un programme de travail assorti d’échéances raisonnables et trouver des moyens de faire participer le reste du personnel et les ressources externes. Il est bon de commencer par un seul changement et de construire sur une base solide.

En cours de route, il peut être fort utile d’établir des liens avec des établissements de soins de longue durée qui ont déjà entrepris une telle démarche ainsi qu’avec le personnel du programme local de soins palliatifs ou un regroupement local ou provincial d’organismes de soins palliatifs. Ce sont des sources potentielles d’information, d’expertise, d’orientation et de soutien aux étapes de la création des documents ou de la planification et de la prestation de séances de formation.

Références

1. Wowchuk SM, McClement S, Bond J Jr. (2006). The challenge of providing palliative care in the nursing home: part 1 external factors. Int J Palliat Nurs, June; 12(6): 260-7.

2. Wowchuk SM, McClement S, Bond J Jr. (2007). The challenge of providing palliative care in the nursing home part II: internal factors. Int J Palliat Nurs, July;13(7):345-50.

3. Phillips JL, Davidson PM, Ollerton R, Jackson D, Kristjanson L. (2007). A survey of commitment and compassion among nurses in residential aged care. Int J Palliat Nurs, June;13(6):282-90.