Médicaments
Ce qu’il faut savoir pour utiliser le fentanyl en toute sécurité avec des patients en soins palliatifs

Les aspects sécuritaires de l’utilisation d’opioïdes

À titre de prestataires de soins palliatifs, nous devons éduquer les patients et leur famille aux méthodes sécuritaires d’utilisation, de manipulation et d’entreposage des opioïdes. Cet article de la rubrique Questions-réponses porte sur la manipulation sécuritaire du fentanyl. Pour plus de détails sur les aspects sécuritaires de l’utilisation d’opioïdes en général, consultez le texte suivant : Qu’en est-il de la crise des opioïdes au Canada? Ce qu'il faut savoir pour utiliser les opioïdes en toute sécurité avec des patients en soins palliatifs?

En plus des précautions générales à prendre avec les opioïdes, le fentanyl présente des aspects particuliers à considérer quand il sert à traiter des patients en soins palliatifs.


L’utilisation du timbre transdermique de fentanyl

Pour réduire et éviter les risques, informez les patients et leur famille des mesures de sécurité essentielles qui accompagnent l’utilisation du timbre transdermique de fentanyl à action prolongée.

  • Assurez-vous que les patients comprennent que les médicaments sont pour eux SEULEMENT et pour personne d’autre.
  • Les formules du timbre transdermique de fentanyl à action prolongée sont déconseillées pour un patient naïf aux opioïdes. Le patient doit ressentir une douleur constante et recevoir des doses stables d’opioïdes puissants avant de commencer à utiliser un timbre transdermique de fentanyl. Cette voie d’administration du fentanyl ne peut servir à traiter une douleur aiguë ou mal contrôlée.
  • Une élévation de la température corporelle et l’application directe d’une chaleur excessive et continue sur un timbre transdermique de fentanyl sont à éviter, car elles risquent d’accélérer le rythme d’absorption du médicament. Un coussin chauffant, une couverture chauffante, un sauna, un bain chaud, un lit d’eau chauffé, l’exposition excessive au soleil et les exercices vigoureux sont tous des sources de chaleur. Évitez toute surchauffe et surveillez les signes de toxicité aux opioïdes. Un patient atteint soudainement de fièvre s’expose également à une absorption accrue.
  • Appliquez le timbre transdermique de fentanyl sur une région où le tissu sous-cutané est adéquat. N’oubliez pas que la pharmacocinétique peut être altérée chez les patients cachectiques, car la perte de tissu adipeux risque de compromettre la fiabilité de la libération du médicament. Ces patients nécessitent souvent un timbre de fentanyl d’une dose accrue.  
  • Si l’adhérence des timbres transdermiques de fentanyl vous cause des problèmes, consultez l’article suivant : Quels conseils donner aux patients qui ont des problèmes d’adhérence avec les timbres de fentanyl?
  • Portez des gants lorsque vous appliquez ou enlevez le timbre sur un patient. Suivez les consignes de manipulation indiquées dans la monographie du timbre transdermique de fentanyl.
  • Ne jetez jamais les timbres aux ordures. Pour assurer l’élimination sécuritaire des timbres usagés, consultez vos politiques locales ou organisationnelles.

Pour plus de détails sur les directives de conversion et la mise en route d’un traitement aux timbres transdermiques de fentanyl, veuillez consulter la monographie du produit ou les directives sur les symptômes du programme de soins palliatifs du Fraser Health Hospice concernant la gestion des opioïdes. [1]


L’utilisation de préparations liquides

La préparation liquide de fentanyl ou de sufentanil peut être administrée par voie transmuqueuse (intranasale, sublinguale ou buccale) pour gérer la douleur incidente ou la dyspnée incidente. À noter que cette pratique n’est pas indiquée sur l’étiquette; l’auteur de l’ordonnance doit bien connaître cette utilisation ou demander l’avis de personnes à qui elle est familière. Les symptômes incidents sont généralement intenses, de courte durée et prévisibles, de sorte que les avantages idéaux s’obtiennent par l’utilisation de ces opioïdes puissants à action brève et à délai d’action rapide. Si on utilise la voie transmuqueuse, la prudence s’impose, car le médicament est probablement fourni dans une formule très concentrée. Une formation appropriée sur cette voie d’administration est essentielle, tout comme les précautions relatives à la manipulation et à l’entreposage.

Référence

1. Fraser Health Hospice Palliative Care Program.  Symptom guidelines: opioid management. 2016. 


Autres sources

Association canadienne de santé publique (ACSP), Le fentanyl, un chemin de mort et de destruction, 1er juin 2017.

College of Physicians and Surgeons of British Columbia. Professional Standards and Guidelines: Safe Prescribing of Drugs with Potential for Misuse/Diversion, version révisée le 28 octobre 2016.

Harlos, M. Palliative Care Incident Pain and Incident Dyspnea Protocol. 2001.

National Pain Center. The 2017 Canadian Guideline for Opioids for Chronic Non-Cancer Pain.  2017.