Questions-réponses


    La communication

    Notre société en général ne veut pas parler de la mort, de l’acte de mourir ou de la maladie. Pour certaines gens, ce genre de discussion est plus difficile avec la famille. Vous pouvez essayer plusieurs stratégies pour aider votre père à se détendre pour en parler. Il est possible que peu importe ce que vous faites, votre père ne voudra pas... lire davantage...
    Il est parfois difficile de savoir pourquoi les gens réagissent comme ils le font vis-à-vis de leur maladie. Peut-être qu’il y a beaucoup qui se passe chez votre ami qui ne parait pas à l’extérieur. Il peut ne pas sembler être en déclin rapide, mais peut se sentir les changements à l’intérieur. Ces changements peuvent être la douleur , la... lire davantage...
    La plupart des services palliatifs exigent que les gens acceptent que leurs programmes soient centrés sur le confort plutôt qu’aux efforts de guérir leur maladie. C’est difficile à accepter pour beaucoup de gens. Même s’ils comprennent bien leur situation médicale, il est difficile d’abandonner tout espoir de trouver une guérison. Ceci peut... lire davantage...
    Ça peut aider si vous commencez par demander de quoi il a peur. Il est important de comprendre ses peurs et d’en parler. Certaines craintes relèvent des changements physiques. Ses craintes peuvent se dissiper s’il comprend ce qui va arriver et comment les soignants médicaux vont prendre soin de lui faire pendant ses derniers jours. D’autres... lire davantage...
    Il peut être très dur de voir quelqu’un souffrir. Les souffrances physiques, émotionnelles et spirituelles sont entremêlées et elles s’affectent les unes les autres. Tous les aspects de la souffrance doivent être reconnus et considérés. La douleur de votre mère est sans doute un facteur déterminant dans la détresse qu’elle éprouve. Et c’est... lire davantage...
    Votre présence et votre appui sont les plus grands cadeaux que vous pouvez faire à votre femme. Ce temps peut vous offrir aux deux l’occasion de parler des choses qui vous sont chères. Vous pourriez vouloir parler des moments inoubliables dans votre vie, partager les histoires personnelles des gens ou les souvenirs d’événements importants. lire davantage...
    Il est normal de s’inquiéter avant de rendre visite à un mourant. Notre société décourage la discussion sur la mort, l’acte de mourir et la maladie. Et peu d’entre nous avons de l’expérience avec ces sujets. Il est important de se rappeler que bien que votre amie meure, elle est toujours la personne que vous connaissiez depuis toujours. Elle... lire davantage...
    Cette expérience désagréable est pourtant bien commune pour les personnes aidantes. Les gens malades s’en prennent régulièrement à leurs intimes pour faire passer l’amertume, cette intimité leur donnant peut-être l’impression qu’ils n’ont pas à se retenir. Quant à votre réaction, rappelons que la colère, émotion vive mais naturelle, affecte... lire davantage...
    Annoncer à quelqu’un le décès d’un membre de sa famille est une tâche difficile pour la plupart des gens, et ça l’est d’autant plus lorsque la personne à qui l’on s’adresse est atteinte de démence. Votre approche dépendra de l’avancement de sa maladie, de l’endroit où la personne se trouve et des souvenirs qu’il lui reste. Le premier réflexe... lire davantage...
    Votre ami a probablement besoin de parler de ses sentiments et de ses frustrations. Écouter pourra être l’appui dont il a le plus de besoin. Une idée c’est d’appeler régulièrement pour savoir comment il va. Trouvez le meilleur temps d’appeler car il a sans doute un horaire à suivre. Demandez-lui aussi combien de fois par semaine, par mois,... lire davantage...
    Peu de nous avons assez d’expérience avec la mort pour pouvoir en parler facilement. Il est normal d’avoir peur de dire la mauvaise chose pour déranger quelqu’un. Si nous ne savons pas que dire, nous finissons souvent par ne rien dire, évitant ainsi toute la situation. C’est peut-être pourquoi la famille des gens mourants remarque que les... lire davantage...
    Accompagner un être cher qui perd graduellement sa lutte contre le cancer est à la fois épuisant et déchirant. Chaque membre de la famille vit cette réalité différemment, s’y adapte à sa manière. Souvent, l’anxiété croissante des circonstances intensifie nos réactions les uns aux autres. Le comportement de votre fille, quoiqu’il vous semble... lire davantage...
    Il est très important de parler ouvertement aux enfants de la maladie et de la mort. Les enfants reconnaissent un problème et ils pourraient s’inquiéter si personne ne leur en parle sincèrement. Expliquez à votre fils en termes simples ce qui arrive à sa grand-mère. Dites-lui qu’elle ne s’améliorera pas. N’ayez pas peur d’utiliser les mots... lire davantage...
    Il n’est pas surprenant que nous ayons du trouble à trouver la meilleure façon de parler de la mort et de penser à la mort quand nous la rencontrons dans notre propre vie. Peu d’entre nous sommes passés par là ou avons vu d’autres qui en ont fait l’expérience. Quelques concepts généraux peuvent aider les gens et les familles à trouver une... lire davantage...
    Les recherches démontrent que les enfants devraient aller aux funérailles s’ils le désirent. Cela permet aux enfants de voir le deuil et d’en faire ses découvertes. Si votre fils va assister au service, parlez-lui d’avance de ce qu’il pourra y voir et à quoi s’attendre. Par exemple, si au service le cercueil est ouvert, laissez-lui savoir... lire davantage...
    La discussion avec les enfants au sujet de la mort et des rituels concernant la mort doit être honnête et ouverte. Les enfants en ont besoin car ils peuvent ressentir ce qui se passe autour d’eux. Les réponses honnêtes à leurs questions peuvent minimiser leurs craintes. Avant de discuter l’incinération, parlez de la mort en phrases simples. lire davantage...
    Si vous sentez que vous aimeriez vous rapprocher de cette personne, nous vous incitons à le faire. Personne ne sait mieux que vous ce qui vous convient à vous et à votre amie : un courriel, un appel, une carte ou un cadeau (par exemple : un livre, une petite plante ou un bouquet de fleurs). Si vous préférez lui écrire ou lui parler, vous vous... lire davantage...
    Vous avez sans doute de bons jours et de mauvais jours et il est bien difficile pour les autres de comprendre cela tout à fait. Ceci peut être difficile à exprimer, mais ça vaut la peine afin d’en faire part aux autres. On vous demandent habituellement, « Comment allez-vous? » par habitude ou par politesse. N’hésitez pas à le leur dire car... lire davantage...
    Les malentendus sont communs quand on discute d’une maladie terminale et de son pronostic . La plupart des gens, y compris quelques soignants, sont mal à l’aise avec le sujet. Dû à ceci ou au fait qu’on veut éviter la détresse, le personnel médical peut utiliser des termes vagues ouverts à l’interprétation. On peut utiliser les mêmes mots... lire davantage...
    Il est commun que les gens avec une maladie progressive désirent éviter certains faits. Il est surtout commun s’ils ne répondent pas bien au traitement ou leur santé est au déclin. Dans le cas de votre grand-mère, il se peut qu’elle ignore sa situation parce qu’elle ne peut pas y faire face, ou elle dit peut-être ce que veulent ses soignants. lire davantage...
    La situation actuelle doit vous paraître insurmontable. Sachez que dans une maison de soins palliatifs, le patient a beaucoup de pouvoir sur ses soins de santé. Avant d’entrer dans une maison de soins palliatifs, il serait bon de rencontrer votre équipe soignante, autrement dit, les médecins et le personnel infirmer qui s’occupent de vous. lire davantage...